PROCHAINES DISPONIBILITÉS : Mai 2024

Le design thinking culinaire, comme levier d’innovation pour votre marque alimentaire

 Stratégie marketing culinaire      Graphisme culinaire 

 

Dans le monde de la gastronomie, créer des produits ou des services qui émoustillent les papilles des consommateurs est un perpétuel défi. Et si le design thinking, traduit en français par « penser le design » vous aidait à relever ce challenge ?

Cette méthodologie collaborative, centrée sur l’humain, se propose de résoudre des problématiques avec innovation et créativité. L’expérience utilisateur, placée au cœur de la démarche, promet d’ajouter une pincée d’excellence à votre marque alimentaire. Découvrez comment utiliser le design thinking pour donner un coup de fouet à votre food concept.

 

C’est quoi le design thinking culinaire ?

 

Employé dans le monde de l’entreprise pour concevoir des produits innovants, le design thinking s’applique tout aussi bien à l’univers de la food. C’est précisément la méthode que j’ai choisie pour co-construire avec vous une image de marque qui vous ressemble. Je vous dévoile les secrets de cette pratique.

 

Définition du design thinking

 

Le terme de design thinking prête parfois à confusion au premier abord. En entendant « design », l’image qui vous vient en tête est peut-être celle de la forme ou de l’esthétique d’un objet. En réalité, le design thinking désigne avant tout une activité intellectuelle de création, visant à concevoir ou améliorer un produit pour répondre aux besoins des clients.

Né à Stanford dans les années 80, le design thinking s’inspire du mode de pensée et des outils de conception des designers. Son objectif premier est de libérer la créativité et d’apporter des solutions innovantes à des problèmes divers. Il offre un cadre méthodologique pour réfléchir hors des sentiers battus et permet de concevoir des produits et services pensés avant tout pour les utilisateurs.

Le design thinking s’est progressivement développé dans le monde de l’entreprise, et il est transférable à tous les domaines de l’activité humaine. Je trouve cette approche particulièrement appropriée dans le cadre de la création d’une image de marque culinaire, afin de comprendre parfaitement l’univers de mes clients.

 

Les atouts et les enjeux du design thinking

 

Ce qui fait la force du design thinking, c’est qu’il place l’utilisateur au cœur de sa démarche, s’assurant que les produits ou services correspondent parfaitement aux attentes des clients. Face à la concurrence, c’est ce qui fait la différence, car les clients n’achètent plus seulement des produits, mais des expériences. Si l’on veut séduire et fidéliser les consommateurs, il est crucial de stimuler des sensations et des émotions positives tout au long du processus d’achat. L’empathie est le pilier majeur de cette démarche.

Le succès du design thinking repose également sur son approche itérative. L’expérimentation et les phases de test y sont vivement encouragées, repoussant les limites de la simple réflexion. Avec cette méthode, les idées ne restent pas sur le papier, mais passent rapidement de la conceptualisation à l’action grâce à des prototypes, qui sont soumis aux consommateurs dès que possible. Cela permet des ajustements rapides afin d’obtenir des solutions qui évoluent avec les besoins changeants du marché.

Enfin, le design thinking s’appuie sur une approche résolument collaborative. Il favorise l’intelligence collective et la mise en commun de compétences complémentaires. Le partage de points de vue divers est la clé pour aboutir à la génération d’idées créatives et originales. Que ce soit au sein de votre équipe ou avec des prestataires culinaires, il y a fort à parier que des éléments innovants émergeront de votre groupe.

 

Les spécificités du design thinking appliqué au monde culinaire

 

La sensorialité et les émotions sont au cœur de l’univers culinaire. Pour convaincre les gourmands d’acheter vos produits, il est impératif de leur proposer une expérience qui répond entièrement à leurs attentes, depuis les saveurs de vos recettes jusqu’à l’attractivité de votre packaging, en passant par une identité visuelle captivante. Une bonne dose d’empathie est nécessaire pour les comprendre, déceler leurs problématiques, leurs doutes, et les freins qui pourraient les empêcher de passer à l’achat. C’est là tout l’intérêt de bien définir en amont votre « persona », ou client idéal.

Engager vos clients dans une relation sensorielle avec votre marque alimentaire est essentiel. Il ne s’agit plus seulement de vendre des produits, mais de raconter une histoire appétissante, de créer un voyage gustatif qui évoque des souvenirs et des émotions positives.

Tisser un tel lien émotionnel avec les consommateurs est loin d’être du gâteau ! Grâce au design thinking, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que vos projets soient en parfaite adéquation avec les attentes des gourmets. Que ce soit pour concevoir un nouveau produit, lancer un concept food révolutionnaire, ou encore pour bâtir l’image de marque qui vous distingue, le design thinking devient votre allié pour créer une expérience culinaire qui captive et qui perdure. Cette stratégie s’adapte comme un gant au monde de la food et à ses défis.

 

Comment mettre en place une démarche de design thinking dans votre food concept ?

 

Si vous aspirez à concocter des produits ou des concepts alimentaires innovants, il est temps d’ajouter une pincée de design thinking à votre processus créatif.

Voici la recette étape par étape :

 

1. L’empathie

Tout commence par une immersion totale dans le monde de votre clientèle cible. Mettez-vous à la place des consommateurs et identifiez quels sont leurs goûts, leurs attentes, leurs besoins, leurs motivations et leurs problématiques. Cette phase d’enquête inclut des interactions avec vos clients, sous forme d’ateliers de dégustations, de visites, de conversations, d’observations ou de sondages. En cela, ça se rapproche d’une démarche UX/UI (user experience, user interface).

 

2. La définition du problème

Une fois que vous avez parfaitement cerné les besoins de vos consommateurs, il est temps de reformuler et de définir clairement le problème que vous souhaitez résoudre, en fixant des objectifs précis. Pour cela, analysez et interprétez les données recueillies lors de la phase d’empathie, en prenant en compte les problématiques, les émotions et les comportements récurrents de vos consommateurs.

 

3. L’idéation

La créativité est l’ingrédient principal de cette phase. Laissez-la s’exprimer librement, sans vous fixer aucune limite. Il s’agit de générer un vaste éventail d’idées innovantes pour résoudre le problème que vous avez identifié. À ce stade, l’accent est mis sur la quantité plutôt que sur la qualité des idées. Recettes, saveurs, aménagement de l’espace, ouverture d’un packaging, communication… Les thématiques qui peuvent être impactées sont nombreuses.

 

4. Le prototypage

C’est le moment de donner vie à vos idées. Passez à la création de prototypes concrets, afin d’être en mesure de procéder rapidement à des tests. Ces prototypes peuvent revêtir différentes formes, de maquettes physiques à des maquettes numériques, en passant par des simulations. Bien évidemment, dans le monde de la food, on pense forcément à une nouvelle recette ou un nouveau menu !

 

5. Le test et l’itération

La dernière étape, et pas des moindres : soumettre votre prototype aux utilisateurs pour recueillir leurs retours. Après tout, ce sont eux les mieux placés pour valider la pertinence de votre concept ! Prenez en compte leurs retours d’expérience, et effectuez les modifications nécessaires. Ce processus itératif se poursuit jusqu’à ce qu’une solution répondant parfaitement à leurs besoins soit atteinte. Si vous êtes perfectionniste, ça peut ne pas avoir de fin même…

 

Dans ma démarche de graphisme culinaire, j’applique le design thinking de façon à travailler en symbiose avec vous. À travers des séances d’idéation et de brainstorming, nous faisons converger nos idées pour trouver des solutions innovantes, avec une touche d’audace. Cela nous permet de façonner une image de marque et une identité visuelle authentiques, reflet véritable de votre essence et en totale résonance avec votre public cible, en quittant les sentiers battus.